What we’re reading | Ce que nous lisons

Confronting Racism Readings | Lectures sur la lutte contre le racisme

These selections are drawn from our longer Confront Racism Bibliography. Have suggestions? Use our Contact page to get in touch.

Ces sélections sont tirées de notre bibliographie Lutte contre le racisme. Avez-vous des suggestions? Partagez-les en vous servant de notre page Contactez-nous.

Thi Bui. Nous avons fait de notre mieux: une biographie illustrée. Hachette, 2018.

Cette autobiographie illustrée raconte la fuite de la famille de l’auteur du Vietnam des années 1970s et le traumatisme intergénérationnel qui influence leurs vies et leurs souvenirs.

An illustrated memoir recounting the author’s family’s departure from Vietnam in the 1970s and the intergenerational trauma that shaped their lives and memories. In English too: Thi Bui. The Best We Could Do: An Illustrated Memoir, Abrams ComicArts, 2017.

Ibram K. Kendi, Stamped From the Beginning: The Trevor Getz and Liz Clarke. Abina and the Important Men: A Graphic History, Oxford University Press, 2015.

This illustrated history recounts a court case brought by an African woman (in present-day Ghana) who sought her freedom from a man who claimed she was his wife after slavery was abolished in the British Gold Coast. The graphic history is based entirely on the court record while the second half of the book contains secondary analysis of the ambiguous overlap between marriage and slavery in the 19th century Gold Coast, as well as the original trial transcript.

Emmanuelle Walter. Soeurs volées: Enquête sur un féminicide au Canada. Lux, 2014.

Depuis 1980, près de 1 200 Amérindiennes canadiennes ont été assassinées ou ont disparu dans une indifférence quasi totale. Proportionnellement, ce chiffre officiel et scandaleux équivaut à 55 000 femmes françaises ou 7 000 Québécoises. Dans ce récit bouleversant écrit au terme d’une longue enquête, Emmanuelle Walter donne chair aux statistiques et raconte l’histoire de deux adolescentes, Maisy Odjick et Shannon Alexander. Originaires de l’ouest du Québec, elles sont portées disparues depuis septembre 2008. De témoignages en portraits, de coupures de presse en documents officiels, la journaliste découvre effarée ces vies fauchées. Sœurs volées apporte la preuve que le Canada est bel et bien le théâtre d’un féminicide.

Bev Sellars. Price Paid: the Fight for First Nations’ Survival, Talonbooks, 2016.

“Sellars, a lawyer, a former chief of the Xat’sull (Soda Creek) First Nation, and the author of the award-winning book They Called Me Number One: Secrets and Survival at an Indian Residential School, shares her experiences as a First Nations person living under the Indian Act in her latest book, Price Paid: The Fight for First Nations Survival. Inspired by her work with the BC Treaty Commission, Sellars writes from a personal point of view to offer Canadians an Indigenous perspective on Indigenous-newcomer relations in Canada. … [She] shows that the intergenerational trauma of residential schools is not the only price Indigenous peoples in Canada have paid for welcoming newcomers.” –Review by Jessica Knapp, 2018, Canada’s History.

Suzanne Césaire. Le Grand Camouflage: Ecrits de dissidence (1941-1945), Paris, Editions Seuil, 2009.

“Ce petit ouvrage rassemble les articles que Suzanne Césaire (épouse d’Aimé) publia entre 1941 et 1945 dans la revue Tropiques” et au travers desquels “elle démasque cette hypocrisie généralisée de tout un peuple qui « camoufle » depuis des siècles ses vraies aspirations et ses tendances profondes, pour endosser l’idéal du petit fonctionnaire européen ; ainsi nombreux sont ceux qui se renient dans l’espoir aussi vain que dérisoire de devenir autres. Et celui qui s’aventure le plus loin dans cette voie, débouche sur une impasse : « il ne peut plus accepter sa négritude, il ne peut pas se blanchir ». Mais Suzanne prévoit bien que ce camouflage prendra fin, « au son nocturne du tambour d’Afrique dans ces cœurs insulaires » et qu’il en jaillira la Révolution. —Lilyane Kesteloot, Africultures, 18 mai 2009

Claudia Rankine. Just Us: An American Conversation, Graywolf Press, 2020.

The poet interrogates race in America through conversation.
“[Just Us is] a brilliant and timely examination of whiteness in America. This consciousness-raising, bravura combination of personal essays, poems, photographs, and cultural commentary works on so many levels and is a skyscraper in the literature on racism.”―Christian Science Monitor

Françoise Vergès, Un féminisme décolonial. La Fabrique éditions, 2019.

“Dans les mots de François Vergès, deux conceptions du féminisme s’opposent et semblent incompatibles. Le féminisme décolonial défendu tout au long de l’ouvrage par Françoise Vergès correspond à un combat collectif contre la « colonialité du pouvoir ».  La colonialité, ce sont ces inégalités structurelles qui perdurent depuis la fin de la colonisation. Pour l’autrice, seul un féminisme antiraciste, anticapitaliste et anti-impérialiste peut remettre en question l’organisation inéquitable du monde.
Au contraire, le féminisme civilisationnel, dont beaucoup se revendiquent aujourd’hui dans les pays occidentaux,  « emprunte aux discours de la mission civilisatrice coloniale ». Ce discours suppose, selon l’autrice, une supériorité naturelle des réflexions sur les droits des femmes face à des territoires plus hostiles à l’égalité homme-femme.”  — Sophie Peroy Gay, « Françoise Vergès: pour un féminisme décolonial. » Radio-Parleur, 27 mars 2019.

Sylvia Tamale. Decolonization and Afro-Feminism. Daraja Press, 2015.

From the publisher’s description: “The main focus of Decolonization and Afro-feminism is unlearning imperial power relations by relearning to “shake off” the colonial filters through which we view the world, including the instruments of law, education, religion, family and sexuality.  It re-envisions Pan-Africanism as a more inclusive decolonizing/decolonial movement that embraces Afro-feminist politics.  It also challenges the traditional human rights paradigm and its concomitant idea of “gender equality,” flagging instead the African philosophy of Ubuntu as a serious alternative for reinvigorating African notions of social justice.”

Françoise Gaspard et Farhad Khosrokhavar. Le foulard et la République. Paris, La découverte, 1995.

“Quel est le fond le “l’affaire du foulard” qui avait, de 1989 à 1994, divisé l’opinion française en relançant le débat sur l’école laïque ? Gaspard et Khosrokhavar retracent les différentes étapes de la discussion par une analyse historique et politique qui montre un malaise profond de la société française à accepter des différences, en particulier celles d’une population musulmane qui manifeste publiquement son identité.” —Monika Salzbrunn, Bulletin de l’APAD, No. 10, 1995.

Quoique situé en France, ce livre nous interroge sur l’année 2013-2014 au Québec qui fut marquée par le projet de Charte des valeurs qui voulait interdire les signes religieux dans la fonction publique. La lecture de ce livre permet donc une analyse comparée qui invite à réfléchir à la mise en contexte des débats sur la laïcité au Québec.

Joan Wallach Scott. The Politics of the Veil, Princeton University Press, 2010.

In 2004, the French government instituted a ban on the wearing of “conspicuous signs” of religious affiliation in public schools. Though the ban applies to everyone, it is aimed at Muslim girls wearing headscarves. Proponents of the law insist it upholds France’s values of secular liberalism and regard the headscarf as symbolic of Islam’s resistance to modernity. The Politics of the Veil is an explosive refutation of this view, one that bears important implications, particularly as we compare France’s position on the veil with Québec’s in the wake of the 2013-2014 Charter of Values project to forbid religious symbols in the public space.

Afua Cooper. La pendaison d’Angélique: l’histoire de l’esclavage au Canada et l’incendie de Montréal, Montréal: Editions de l’Homme, 2007.

Cooper raconte le procès, la torture et l’exécutions de Marie-Joseph Angélique, une femme africaine asservie accusée d’avoir embraser Montréal au 18è siècle. Au travers d’une description de la vie d’Angélique avant l’incendie, ce livre présente une analyse de l’esclavage au Canada, en se servant de biographie pour élucider cette partie mal compris et peu connu de l’histoire canadienne.

Graham Reynolds and Wanda Robson. Viola Desmond: Her Life and Times, Fernwood Press, 2018.

From Fernwood Press: “Authors Graham Reynolds and Wanda Robson detail Viola Desmond’s act of courage in resisting the practice of racial segregation in Canada, as well as her extraordinary achievement as a pioneer African Canadian businesswoman, in spite of the widespread racial barriers that existed in Canada during most of the twentieth century.”